En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Pastorale - Catéchèse

Pastorale - Catéchèse

Par THIERRY POUPART, publié le mardi 25 septembre 2012 12:12 - Mis à jour le mercredi 14 septembre 2016 09:47

Donne-moi la fraîcheur de ton regard : texte

« Donne-moi Seigneur la fraîcheur de ton regard,

Chaque être porte en lui-même

Une part de résurrection.

Chaque être peut nous enrichir

A condition de plonger en lui, dans ce qu’il y a de beau, de meilleur, de lumineux, de divin.

Plonger dans ce que chaque personne a de meilleure,

C’est recevoir une parcelle de lumière du Ressuscité » Père Guy Gilbert

 

Prière pour les éducateurs : texte

« Heureux les miséricordieux

Car ils obtiendront miséricorde !

Seigneur, tu désires nous transformer

Tout entier en ta miséricorde,

Aide-moi Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux vis-à-vis de tous ces jeunes, pour que je ne soupçonne jamais ou ne juge d’après les apparences extérieures, mais que je sache discerner les trésors que tu as mis dans leur cœur.

Aide-moi Seigneur pour que mon oreille soit miséricordieuse, afin que je sache écouter les besoins et que jamais je ne reste indifférent à leurs douleurs ou à leurs peines.

Aide-moi Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse, afin que je ne dise jamais du mal d’eux, mais que je puisse avoir pour chacun un mot de consolation ou de pardon.

Aide-moi Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses afin que je sache les accompagner,

Aide-moi Seigneur pour que mon cœur soit miséricordieux, afin que je ressente toutes leurs souffrances.

Oui, transforme tout mon être en ta miséricorde car, nous le savons, tu peux tout ». Père Jean-Marie Petitclerc

 

Chant : Des signes de fraternité

 

DES SIGNES DE FRATERNITÉ

DANS TOUS LES RECOINS DE LA TERRE,

DES SIGNES DE FRATERNITÉ

SUR LES BARBELÉS DE LA GUERRE,

DES SIGNES DE FRATERNITE

DES SIGNES DE FRATERNITÉ.

 

Ça chauffe un peu partout sur la planète                                                             Toujours chacun pour soi, chacun sa route,

Au coeur des mégapoles, on se flingue à tout va.                                                 On fait des hécatombes au volant de la vie,

La raison du plus fort est la plus bête,                                                                  Pour passer le premier quoi qu’il en coûte,

Mais par-dessus tout ça,                                                                                       Mais par-dessus tout ça,

Regarde bien tu verras...                                                                                       Regarde bien tu verras …

Pièces jointes